À Clairoix, un jeune homme dans la vingtaine entretient une relation de couple avec une mère célibataire depuis quelques mois. Quand le couple décide de rompre, le jeune homme ne digère pas cette soudaine rupture et décide de se venger d’elle par tous les moyens. Il décide alors de piéger son ex en créant un profil au nom de celle-ci sur un site de rencontre…

La vengeance d’un ex

C’est l’histoire d’un jeune homme qui ne s’est pas remis de la décision de sa belle de mettre fin à leur relation. L’idée de vengeance lui est venue sans se rendre compte qu’au final, c’est lui qui va en sortir perdant.

Pour arriver à ses fins, il inscrit son ex-compagne à des sites de rencontre, utilisant ses photos ainsi que toutes les informations concernant celle-ci.  Le jeune homme ne s’arrête pas là puisqu’il discute avec des inconnus par l’intermédiaire de ce compte et leur propose même des rendez-vous. Il envoie ensuite plusieurs photos d’elle nues à ses proches.

Il en vient même à menacer la jeune femme quand cette dernière se rend compte de toute la mascarade et qu’elle lui fait part de son intention de le poursuivre. L’ex déboussolé en arrive même à des actes de vandalisme. Son ancienne amoureuse craque et finit par porter plainte.

Des actes répréhensibles punis par la justice

Convoqué par le tribunal de Compiègne à Clairoix, ce jeune homme qui n’a pas su contrôler ses émotions et ses pulsions n’a nié aucun fait et s’est dit « désolé » de tous ses actes. Suite à leur rupture, il a été plongé dans l’alcool, mauvaise habitude qui aurait gravement nuit ses capacités de raisonnement selon lui. En tout cas, le fait est que si la justice ne s’est pas très vite saisie du dossier, Dieu seul sait ce qui aurait pu arriver à son ex-partenaire et aux enfants de cette dernière.

Le tribunal a rendu son verdict : le jeune écope d’une peine d’une année d’emprisonnement avec sursis. Ses chefs d’inculpations sont l’usurpation d’identité, la diffamation ainsi que la détérioration de biens d’autrui.

Il devra également suivre des soins auprès d’un psychologue et effectuer des stages concernant la sensibilisation contre toute forme de violence conjugale. Enfin, le tribunal lui a remis une ordonnance restrictive lui interdisant de s’approcher de la victime, de son domicile et des enfants. Il devra aussi s’acquitter d’une amende pour dommages et intérêts à verser à la victime.

Les cas de harcèlement comme celui-ci ne sont pas isolés et certains connaissent même des fins plus atroces. C’est dans ces moments que les victimes ont le plus besoin du soutien de leurs proches. Il ne faut pas non plus hésiter à faire appel aux forces de l’ordre dès que ce genre de cas survient avant qu’il ne soit trop tard.

La passion peut être brûlante, mais il ne faut pas la laisser altérer le bon sens. Une rupture amoureuse n’est jamais facile mais cet événement douloureux ne doit pas pousser à faire des folies pouvant nuire à autrui.

Vengeance d’un ex à Clairoix : inscription piège sur un site de rencontre
Rate this post